Contrebandes
Librairie d'images
3 rue des bonnetières toulon
Coordonnées - Nous joindre - Lettre d'information
SACCO Joe (entretien)
JOURNALISME & MÉDIAS - 4 octobre 2011
« Porter la plume dans la plaie », adopter le point de vue de l’historien. Le mode d’expression utilisé par le journaliste Joe Sacco pour témoigner des troubles de ce monde, la bande dessinée, lui impose une immersion au long cours que ses confrères soumis aux exigences du « temps réel » envisageront peut-être comme un privilège. L’auteur primé de Palestine évoque son métier et son propre rapport aux médias.

Entretien réalisé le 26 août 2011 en marge du festival de Solliès-ville par Gilles Suchey et Cécile Mathey. Traduction : Cécile Mathey.

Vous travaillez à partir d’entretiens et de photographies comme le font beaucoup de journalistes. Mais par le mode d’expression singulier que vous utilisez, vous n’êtes pas soumis aux mêmes contraintes temporelles que vos confrères. En quoi le temps passé à dessiner affecte-t-il la démarche journalistique ?

Quand j’étais étudiant en journalisme j’aimais la pression de la deadline, cette sensation qu’on éprouve quand il faut écrire très vite. Mais je n’ai jamais trouvé le moyen de dessiner un reportage suffisamment rapidement pour que sa publication ait la moindre incidence sur la situation décrite. Dessiner me demande beaucoup de temps. Avant que mon travail ne soit publié sept années se seront peut-être écoulées et quoi que j’aie pu voir, la situation aura certainement évolué. Ce que je constate toutefois, c’est qu’il y a des constantes. Ce sont ces aspects sur lesquels j’essaie de me concentrer. Chaque reportage s’inscrit dans un contexte à un moment particulier, mais la manière dont les gens se comportent dans ces situations est intemporelle.

Gaza 1956 en est-il un exemple ?

Certainement. On y voit des gens dans une situation très difficile, je pense que le lecteur peut s’imaginer à leur place. On ressent quelque chose vis-à-vis d’une personne dont la maison a été détruite, que ce soit l’année dernière ou il y a dix ans. En l’occurrence il s’agit de Gaza, mais la manière dont les êtres humains réagissent dans ce type de situations est toujours le même.

Lire la suite sur Cuverville

Livres
Auteurs
Thèmes
Événements
Place des libraires
CHEN Jiang Hong
FORTIER Natali
Il faut lire Francis MASSE
LÉCROART Étienne
MAHLER Nicolas
MUNARI Bruno
PLYMPTON Bill
RABATÉ Pascal (entretien)
SARDON Vincent
WARE Chris